Milan chapitre II/Milan part II

Près de 400 personnes ont assisté à la soirée d'ouverture, selon les organisateurs qui contrôlaient les entrées. Pendant les trois mois d'exposition, le rez-de-chaussée sera réservé à l'événementiel autour de la création afin de faire venir sur les lieux un public bien ciblé et averti, le plus à même de s'intéresser aux œuvres exposées au premier étage. Nouveau concept expérimental que je trouve assez intéressant ; à voir s'il fait ses preuves ! En tout cas, j'étais très contente de voir que l'accrochage des tableaux et la scénographie de l'étage expo globalement étaient aérés. En revanche, en ce qui concerne les échanges, j'ai été réduite à me faire un post-it mental : renseigne-toi sur les cours d'italien à Paris. Rien ne sert d'avoir un discours élaboré sur ses créations si la barrière linguistique est insurmontable.

Comme dans tous les vernissages, la foule la plus dense pouvait être observée autour de la table des rafraîchissements, et je reconnais volontiers que le Prosecco et les amuse-bouches étaient excellents. Par bonheur, l'intérieur était climatisée, car la température à Milan était insupportable (en tout cas pour un ours polaire comme moi) depuis plusieurs jours. Et puis la bonne surprise : parmi les sponsors de l'expo j'ai trouvé l'ambassade de Finlande à Rome.

Cerise sur le gâteau : chaque exposant est reparti avec deux exemplaires d'un catalogue bien édité. Et pour le chemin de retour un beau coucher de soleil au-dessus de Via Mecenate !

 

About 400 visitors were registered at the opening night - courageous people to get out in that heat. During the three months of the exhibition, the ground floor will be used to organise events and venues around art in order to attract well targeted audiences to the exhibition on the 1st floor. This appears to be a new experimental approach so we'll see if it proves successful. In any case, I was pleased to see that the exhibition space was well organised and not too stuffed with artworks. On the other hand, I was forced to make a mental note to myself : back home, find lessons to learn Italian. It's absolutely useless to prepare oneself to talk elaborately about one's work if the language barrier limits the conversation to just a few basic notions.

As in all opening venues, the crowd was the most dense around the catering tables. I was there too, very often, so I can tell the Prosecco and the appetisers were delicious. Luckily the place had air-conditioning, a welcome relief in the terrible heat-wave. I also had the nice surprise of finding the Finnish embassy in Rome among the event sponsors. Well done Finland !

The icing on the cake: all exhibitors took home two pieces of a well-edited catalogue. And for the way back to the hotel, a beautiful sunset over Via Mecenate!

 

Les photos dans ce post sont de moi, sauf numéros 10 et 12 (Giacomo Marchetti) / Photos in this post are by me, except numbers 10 and 12 (me photographed unawares) by Giacomo Marchetti.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0