Maija-Liisa Tuoriniemi


CONTACT:

 

+33 (0)6 12 25 70 31

 

ceramics@mltuoriniemi.com

Un peu d’histoire personnelle

Autodidacte avec une pratique artistique depuis mon plus jeune âge, j'ai commencé la création professionnelle de céramiques uniques en 2015 après une première "vie" professionnelle dans l'univers de la recherche médias. Ayant grandi dans une famille d’artistes et étudié en formation continue ainsi que de manière autonome diverses matières dans le domaine de la création, mes recherches personnelles s’étendent au-delà de la céramique : peinture, dessin, collage, couture de cuir, travail de bois, upcycling de matériaux récupérés et recyclés, verre fusionné, design d’objets, scénographie.

J’ai grandi en Finlande, dans la lumière si particulière du cercle polaire. La vie sur l’île d’Hailuoto, au fond d’une golfe de la mer Baltique, était cadencée par des hivers pastel, des automnes colorés, des étés nuancés de vert, et des printemps où odeurs, arômes et parfums explosent dans une lumière nouvelle. Là-bas, il y a des couchers de soleil où le soleil ne se couche jamais, et des levers de soleil où le soleil ne se lève pas. La lumière est subtile et expressive, précieuse, et les maisons gardent les rideaux ouverts pour mieux l’accueillir.

La nature invite à l’immersion : la forêt rythmée de longs pins filiformes où les rayons de soleil filtrés par les arbres quadrillent l’atmosphère, ou encore au bord de la mer Baltique sombre aux reflets métalliques. Dans ce paysage contrasté et sans cesse changeant au fil des saisons, le temps passe tranquillement dans l’observation, la contemplation et l’émerveillement.

C’est un état d’esprit fertile qui convient merveilleusement bien au travail de l’argile tel que je le pratique : le plus simplement possible, principalement dans le creux de mes mains, sans tour. J’ai longtemps ignoré l’appel de la terre et de mes mains, mais à la fin il fallait bien se rendre à l’évidence : quelque chose cherchait à s’exprimer à travers mes mains alors je lui ai laissé le champ libre.

En plein cœur de Paris, les odeurs qui se dégagent d’un pain d’argile frais me rappellent les parfums de terre mouillée et de feuilles mortes qui saturent l’air après la fonte des neiges au printemps ; alors on sait que bientôt les choses vont pousser, une nouvelle vie va naître. Faire une pièce en argile c’est un peu comme regarder une petite pousse grandir et devenir une fleur, une herbe dans le jardin.


 

Née à / From:

Hailuoto, Finlande

www.hailuoto.fi